Apprendre le piano en dormant ?

Bon, je dois vous dire la vérité, si il était possible d’apprendre le piano en dormant, cela se saurait…Quoi que…J’aimerais partager avec vous quelques conseils et astuces utiles dans nombres de situations. Un travail de visualisation simple et efficace pour réviser une partition, apprendre un morceau, une grille ou encore travailler une improvisation jazzy…Sans piano et allongé confortablement dans votre lit…

Vous avez un examen à passer ? Un concert à donner ? Une prestation musicale délicate à où il vous faudra performer ?

Michel petrucciani, ce petit… cet IMMENSE jazzman disait : “Je ne crois pas au génie, seulement au dur travail”…

Petit hommage en passant 😉

Seulement, la vie, le travail, les enfants, l’administration française, la fatigue… ne nous laisse que peu de temps pour jouer et se plonger dans un temps de jeu et de répétition productif.

Quels conseils pour progresser au piano malgré ce trop plein d’activités et de responsabilités qui nous privent de ce tête à tête avec l’instrument et  avec  soi-même ?


1-La règle des 5 minutes par jour

Nous le savons tous…Mieux vaut un temps de travail court mais répété que  3 heures de jeu une seule fois par semaine. Le plus difficile, c’est de s’y mettre… Encore plus lorsque vous savez que le morceau que vous devez jouer dans deux semaines va vous obliger à passer 8 heures à jouer sans vous arrêter… A moins que… Je vous propose une nouvelle approche. Limitez votre temps de travail à  5 minutes par jour. Une fois les 5 minutes passées, choisissez entre vous arrêter sans culpabiliser ou continuer si vous en avez le courage. C’est tout ! Vous constaterez bien vite que vos temps de répétitions seront bien plus efficaces, plus réguliers, moins lourds et bien souvent, vous verrez que  vous resterez derrière le clavier bien plus longtemps que prévu…

2-Travail de visualisation ou comment apprendre le piano en dormant?

Accordez vous 5 minutes si possible dans un lieu calme et tranquille. L’idéal et de faire cet exercice juste avant de dormir, dans son lit… Fermez les yeux. Débarrassez vos pensées de toutes les préoccupations et autres soucis journaliers. Visualisez un clavier. Visualisez votre main droite en train de jouer la gamme majeure de do. Ecoutez le son de chaque note. Soyez attentif à utiliser les bon doigtés… Articulez bien !!!…….. Maintenant, reprenez le morceau que vous aviez joué lors de votre dernier temps de travail. Visualisez vos deux mains et répétez votre morceau. Visualisez et écoutez-vous jouer. N’oubliez pas la pédale !! Si vous pouvez réaliser ce temps de répétition virtuel juste avant de dormir, il y a des chances pour qu’en dormant, vous continuiez à vous entraîner…Vous est-il déjà arrivé d’écouter en boucle, dans votre tête et tout en dormant une musique que vous aviez écouter juste avant de vous endormir…?

Le résultat est bluffant ! Cela vaut une bon temps de travail.  Vous pouvez faire cela juste avant de monter sur scène ou juste avant un examen… C’est redoutable et cela vous donne un coup d’avance.

Enfin, je vous invite à profiter de la formation clavier offerte [pop et blues-jazz]. Vous pourrez ainsi mettre en pratique ces quelques conseils